Comment allier écologie & consommation responsable du café ?

Filtration lente, à pression, à froid, il existe un éventail de possibilités pour déguster une bonne tasse de café

Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? Nouvel article dans la rubrique “écologie” aujourd’hui car je vais vous parler de café. Depuis des années, je suis une grande addict de cette potion brune et aromatique. Du café instantané de la machine à café du bureau au café maison réalisé au percolateur, en passant par les capsules N****** (un véritable fléau environnemental), tout le monde a sa méthode de consommation favorite, qui convient à son mode de vie, ses moyens, ses préférences gustatives et j’en passe.

Mais comment réussir à concilier conscience écologique et consommation de cette denrée rare & exotique ? Car si on ne peut pas faire pousser de café en France, on peut essayer de limiter l’impact écologique via les emballages !

Mon schéma de consommation du café

J’ai longtemps utilisé une cafetière italienne pour ma consommation personnelle puis j’ai succombé comme beaucoup, aux machines à dosettes pour leur praticité et les possibilités de boissons lactées. Mais entre les déchets liés aux machines non durables, aux dosettes et au suremballage engendrés, au café franchement bof, j’ai décidé de changer cela.

Un percolateur à domicile pour réduire ses déchets

Désormais, j’utilise un percolateur à la maison, ce qui me garantie une extraction d’un maximum d’arômes mais aussi, de bénéficier d’un café de bonne qualité sans générer trop de déchets. Meilleur choix de grains et de boissons lactées (ou non) faciles à faire, gain de place dans les placards… j’y vois énormément de bénéfices. Une fois passé le prix élevé à l’achat, l’utilisation au quotidien de ce type de machine est un vrai bonheur.

Comment faire pour la consommation de café au bureau ?

Malheureusement, au bureau comme la plupart des entreprises, nous avons une machine à dosettes ce qui engendre pas mal de déchets non recyclables. Du coup, j’ai 3 solutions qui s’offrent à moi :

  • tenter de limiter ma consommation de café en capsules, grâce aux alternatives comme le Yannoh, le maté et autres thés.
  • utiliser en cas d’extrême urgence du café instantané en pot de verre, ce n’est pas le top au niveau gustatif mais au moins je peux réutiliser le pot pour y stocker des épices ou mon thé acheté en vrac.
  • boire du café filtre grâce à un filtre manuel et individuel (comme pour les filtres à thé).

La plupart du temps, j’opte pour l’une des trois options car je ne peux absolument pas me passer de café de la journée. J’adore son goût mais aussi, cela fait parti de mon rituel au travail que de prendre des pauses avec les collègues.

Si votre entreprise est engagée dans la préservation de l’environnement, essayez de leur soumettre l’idée de passer à une machine à grain avec des gobelets en carton (recyclable partiellement) ou bien que chacun vienne avec sa tasse ! C’est le meilleur compromis que j’ai pu trouver afin de satisfaire une envie de café en société !

3 techniques pour réduire les déchets lié au café

Aucune solution n’est 100% idéale car elles ont toutes des freins liés au quotidien qui nous est propre : notre train de vie comme l’endroit où nous vivons et l’accès à certains produits.

Opter pour une machine durable

Pour réduire ses déchets lié au café de manière significative, l’idéal serait de commencer par changer de machine pour une machine plus durable, comme une cafetière filtre réparable, une cafetière italienne, un percolateur ou une machine à café manuelle comme l’aeropress. Le choix est multiple et vous trouverez forcément une machine qui conviendra à votre méthode de consommation favorite.

Vous pouvez attendre que votre machine actuelle ne rende l’âme pour opérer ce changement, ou la revendre ou en faire don à une association caritative. L’idée n’étant pas de jeter & de gaspiller pour opter pour du plus écologique tout de suite.

C’est la solution pour laquelle j’ai opté en 2020, lorsque j’ai changé ma machine à café qui a rendu l’âme après 6 ans de loyaux services. J’utilise désormais la Riviera Bar Barista Express qui mout et prépare le café comme personne ! Concernant le café, je me procure des sachets de grains chez mon épicier gourmet en attendant de me fournir chez les torréfacteurs directement.

Faire le choix du café en grain

Cela peut sembler évident mais le café en grain c’est la vie !

C’est une solution qui vous permettra d’économiser sur les emballages, sur le prix au kilo de votre café et surtout, qui vous permettra de re-découvrir les saveurs d’un vrai bon café à la tasse. Torréfacteurs locaux, coffee shops dans les grandes villes, ou fournisseurs directs, vous avez l’embarras du choix pour votre café en grains (surtout si vous êtes dans une grande ville ou même en ligne !).

Mes marques favorites sont Terres de Café, Dasi, Café Richard, Café Belleville… que je trouve dans mon épicerie fine au bout de ma rue, ou en ligne. Les emballages sont recyclables dans ma commune et les envois lors des commandes en ligne est quasiment recyclable en totalité.

Autres avantages du café en grains : éviter que les arômes de café ne se gâtent au contact de l’air car une fois moulu, le café perd en qualité et en arômes (même conservé au frigo ou dans une boîte hermétique).

Un café latte végétal pour bien commencer la journée
Photo by Nathan Dumlao

Le café moulu peut également être un premier pas plus accessible vers la réduction des déchets, il vous faudra vous procurer alors une cafetière italienne, à piston, un percolateur ou un chemex. A vous de trouver votre méthode de filtration préférée !

Utiliser le marc de café au quotidien

Sur internet et tout particulièrement Pinterest, il existe plusieurs solutions pour utiliser le marc de café : en masque, gommage, comme produit d’entretien des canalisations ou encore comme “engrais” pour les plantes répulsif de pucerons ou encore l’utiliser pour réaliser des teintures maisons pour vieillir des feuilles de papier (pour les photos culinaires par exemple)… A vous de trouver la technique qui vous convient le mieux !

Si vous avez un composteur ou un lombricomposteur, ne cherchez plus ! Le marc de café fera un excellent engrais pour votre terre et vos cultures !

Et vous, comment faites-vous pour avoir le moins de déchets possible en tant que consommateur de café ?

Partager
Laisser un petit mot...

4 commentaires
  • le seul résultat tangible est obtenu en le versant dans les canalisations ; c’est physique.
    On ne s’en rend pas forcement compte, mais le passage des grains de marc nettoie les canalisations.

    • Bonjour et merci pour votre commentaire jlmaugis, le soucis est que cette méthode naturelle de nettoyage des canalisations, a fini par me les boucher !

  • Merci pour ces petits conseils écologiques.
    C’est pourquoi je déconseille souvent les machines à capsules. Que de déchets. A la limite, les dosettes, on les ouvre facilement, mais les capsules, c’est le marc de café + l’aluminium à la poubelle te ce n’est pas vraiment écolo.

  • Je m’évertue à appliquer la réduction de déchets chez moi, mais je dois t’avouer que je n’avais pas pensé au café. Nous en consommons beaucoup à la maison et tu m’as donné de belles idées concernant l’utilisation du marc.